Furieuse envie d'écrire sur l'affaire Béatrice Négrier ce matin, mais quelques constatations s'imposent qui vont me faire dévier de mon sujet.

L'affaire Négrier ou celle des élus intouchables

Tout d'abord rappelons l'affaire Négrier, très bien résumée ici : http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/, par des journalistes s'il vous plait et assez (voire très peu) médiatisée.

Maire et vice présidente de région et totalement corrompue

Madame Négrier est maire d'une commune de l'Hérault et vice-présidente du Conseil Régional Midi Pyrénnée, en charge de l'emploi et de la formation professionnelle et a, pendant plus d'un an, confondu les comptes de son parti politique et ceux d'un foyer de l'enfance avec les siens.

A noter que ni le parti, MRC, ni l'ASE (donc le département) n'ont remarqué qu'il y avait quoique ce soit de bizarre dans leurs comptes - ils aimaient bien Dominique Negrier, et quand on aime, on ne compte pas, 356 415 euros en liquide qu'est-ce que c'est ? - c'est donc Tracfin, (Traitement du Renseignement et Action Contre les Circuits Financiers Clandestins, la police des banques) alerté par les successifs retraits d'argent, qui a mis en branle la justice.

un bénéfice net de 52.215 euros non imposables

Une fois mise en examen madame Negrier a remboursé 301.000 euros, réalisant un petit bénéfice de 55.415 euros au passage, ce qui lui a valu une totale clémence de la justice, puisque le juge du TGI de Toulouse ne l'a condamnée qu'à 4000 euros d'amendes, 3200 si elle paye dans le mois (cela laisse quand même une plus value de 52.215 euros, ça vaut la peine d'aller au guichet) sans inscription au casier judiciaire, et sans inélégibilité.

Fin de l'histoire, madame Négrier affirmant d'ailleurs sur sa page Facebook début aout 'J’ai effectivement écopé d’une amende pour des faits datant de 2010. Une amende pour avoir effectué des transferts d’argent en espèces et rien d’autre car je n’ai lésé personne et surtout rien pris à personne ! Maintenant je termine mes courtes vacances et personne ne me fera baisser la tête ni apprécier les rares jours de repos que je m’octroie chaque été ».

104 RSA dans la poche, on peut partir à la plage

Nous n'irons pas jusqu'à faire remarquer à cette dame qu'elle a fait un bénéfice de 104 mensualités de Revenu de Solidarité Active, l'allocation de ces affreux parasites suceurs de sang de la nation qui sont si durement poursuivis, et nous les lui souhaiterons bonnes, les vacances. Après tout, qui sommes nous pour empêcher les politiques de se reposer ?... Sans doute m'eut-on offert 52 milles et quelques euros, aurais-je été à la plage aussi ...

Quelques remarques sur la démocratie et l'information

Madame Négrier ayant plaidé devant le juge qu'elle avait à l'époque des besoins d'argent personnels, je m'inquiétai du salaire des vices présidents de Conseil Régional, sans doute n'avait-elle pas assez pour vivre. Je fus incapable de la trouver sur le site du Conseil Régional Toulousain, et me mis en quête des mêmes chiffres sur le site du Conseil Régional "Nouvelle Aquitaine".

Nouvelle Aquitaine qui n'existe pas

1ere constatation, le site "nouvelle Aquitaine", n'existe pas, bien que le nom ai été voté en juin (nous sommes fin aout) , juste une petite page APLC, renvoyant elle même vers des pages Aquitaine, Poitou, etc... A ceux qui me disent que je n'y connais rien, j'en connais assez pour savoir qu'une redirection de nom de domaine, ça prend 20 mln maximum, et encore si on est maladroit, et qu'un changement de logo environ autant. Il me semblait pourtant avoir lu dans la presse des budgets votés hallucinants pour la création du logo, sans doute étaient-ce des budgets prévisionnels... Je me mis donc en quête des budgets;

Seconde surprise, les budgets n'existent plus... Avant les élections Régionales de 2015 on pouvait consulter certaines délibérations (et les indemnités des membres du conseil régional sont des délibérations de scéances pleinières, délibérations que j'avais consulté il y a presque un an avec beaucoup d'étonnement) or, actuellement, il est impossible de consulter aucune délibération antérieure à la nouvelle présidence de région de 2015 (vous pouvez vérifier là; si ça vous chante : http://deliberation.aquitaine.fr/)

Nous saluerons donc au passage l'extrème transparence de ce nouveau mandat (ce sont le mêmes qu'avant, rien n'a changé, ils ont juste décidé de s'affranchir de la loi sur la transparence de 2001) avec "ça va mieux" le citoyen ne peut même plus consulter les décisions des gens qu'il a élu

recherches sur Internet

J'entamais donc quelques recherches à partir de mon moteur préféré, ixquick, mais ne trouvai rien de tangible sinon, sur le site de FR3, que nous avions, grace à cette nouvelle grande région sensé nous faire économiser de l'argent, 15 vice présidents ; http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/gironde/bordeaux/alpc-qui-sont-les-15-vice-presidents-de-la-nouvelle-grande-region-896097.html

Y'a du vice

S'appellent-ils alors encore légitimement vice présidents ? Je veux bien croire qu'il y ait du vice mais ne seraient ils pas plutot des quinzième de présidents ?) Il serait là aussi intéressant de pouvoir comparer les niveaux de rémunération des vices machins avec ceux de leurs prédécesseurs ainsi que leur nombre, histoire de voir si on a vraiment fait des économies.

Un petit tour sur le Huffington post nous apprend que ce n'est pas vraiment le cas http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/14/remuneration-elus-salaires-region-elections-regionales_n_8804094.html et qu'il y a des disparités selons les régions, la création de la région Nouvelle Aquitaine ayant permi une large augmentation des indemnités de nos Conseillers Régionaux.

Conclusion

Je fais appel à la mémoire du web pour me dire combien de vice-présidents il y avait avant cette mandature pour pouvoir enfin finir mon article.

Aussi, si quelqu'un pouvait me communiquer les dernières délibérations, qu'il me contacte par la page contact.

Merci d'avance

Tag(s) : #démocratie

Partager cet article