Me voici donc dans les Deux Sèvres avec mon chéri pour quelques vacances bien méritées... Hélas, notre voiture est tombée en panne, définitivement cette fois-ci, et nous sommes un peu coincés dans la charmante maison de R. où même le téléphone ne passe pas. Donc merci Euro Assistance, nous voilà ce matin embarqués en taxi jusqu'à Parthenay, où Richard m'a laissé tapoter sur l'ordi pendant qu'il fait des courses à l'aide d'une voiture de location.

Il faut dire que demain, il doit être dans les Landes, car il a un repas d'anniversaire de mariage à préparer, d'où le besoin d'une voiture de location (sinon, les courses à pied au village nous auraient suffit). Moi, pendant ce temps là je resterai à Saint Marc (le nom du hameau), où j'ai bien l'intention de me mettre enfin à écrire - et pas seulement à dormir, activité principale depuis mon arrivée, avec les ballades et la cueillette des fleurs ou de champignons. Ceci mis à part, il faudra encore convaincre un organisme de crédit de' nous passer des sous pour acheter une nouvelle voiture... Richard, qui vient de se mettre au chômage pour passer un bilan de compétence avec VAP (validation des acquis professionnels) saura -t-il séduire une banque ? Ou devrons nous rentrer à Bayonne en stop (en stop avec le chat, je précise) ? Et qui va le ramener, de Bayonne aux Deux Sèvres ?  Bref, pas mal d'inconnues qui, consciemment, ne me tracassent pas du tout, mais doivent quand même bien m'agiter car j'en fais des rêves la nuit...

Bref, en attendant, moi qui comptais mettre à jour ce blog régulièrement, au hasard des sorties, me voilà un peu coincée. Néanmoins, les deux Sèvres sont un endroit charmant, et il fait un temps splendide. Un peu trop d'ailleurs pour mon âme d'écologiste inquiète, qui remarque que les marguerites, cueillies par brassées aux bords de la route pour faire des bouquets, ne sont pas vraiment de saison. Nous allumons bien un peu de feu de temps en temps, histoire de profiter de la cheminée, mais après il fait trop chaud.

Donc, je laisse ce blog pour quelques jours, à priori, je ne reviendrai pas en ville avant 5 ou 6 jours.

A bientôt.

Tag(s) : #communiqués

Partager cet article