Voilà que je  viens de relire mon article d'hier, et effectivement ça ne donne pas confiance dans le genre humain. Nous dirons donc pour résumer brièvement que la suite de mes relations masculines ont été à l'avenant et j'ai consommé des kilos de benzodiazépine avant de sortir de la dépression qui s'en suivi.

Maintenant je suis bien mais seule. C'est assez paradoxal, mais moi qui ai tant rêvé de vivre avec quelqu'un, je ne veux plus personne chez moi. En outre, je songe à déménager et je ne trouve que des endroits trop petits.

Pourquoi dois-je déménager ?
Et bien - je précise pour ceux qui ne sont pas du Pays Basque - j'habite une région en pleine croissance démographique, particulièrement liées au tourisme aisé et à une émigration (majoritairement "transversale" comme le soulignait le rapport Pays Basque 2010, c'est à dire du Sud Est vers le Sud Ouest, et j'en fait partie d'ailleurs, venant originellement de Provence, et cela se concrétise par d'importantes pressions immobilières, et les prix ont totalement augmentés en quelques années, et la loi malraux applicable dans notre ville a fait que beaucoup de propriétaires peu scrupuleux -bien qu'une polèmique existe, moi j'accuse les propriétaires d'être des racailles pour la pluspart, plus que les agences - bref passons donc les appartements sont séparés en deux par les propriétaires récents ou anciens, ou alors les rares "grands" appartements qui restent sont loués très cher ou alors occupés par des locataires qui ne veulent pas s'en aller. bref, comme d'habitude je fais des parenthèses plus longues que les articles, fin de la parenthèse).

Le locataire qui ne veut pas s'en aller, c'est moi...
En effet j'habite un de ces fameux "vieux appartements" qui ont été rénové grâce à des crédits de l'état et sont donc réservés en priorité à des locataires titulaires des minimas sociaux (est c'e qu'on met bien un "s" à minima ???) comme moi. J'habite le même appartement depuis 1995, il est grand et un peu délabré, j'y ai élevée  ma fille, reçu des amis, fait des fêtes, hébergés des travellers... et entassé une quantité assez grande de bouquins, en effet mes principales habitudes sont de lire et écrire. Surtout lire, en ce qui concerne l'écriture, j'ai des périodes avec et des périodes sans.
Bref, j'étais en train de repeindre l'appartement quand je reçois une lettre  portée par huissier, m'informant que je dois quitter l'appartement le 29 décembre (c'était le 29 décembre passé) parce que le proprio désirait y loger sa fille, qui est actuellement ma voisine du dessous.

Evidemment,sa fille n'a aucunement besoin de mon appartement vu qu'elle vient de faire refaire le sien et en plus il y en a deux autres de libres à l'étage, qui sont plus lumineux et ont été repeints par le proprio (qui refuse de faire un quelconque entretien chez moi c'est pour ça, qu'avec des copains, je repeingnais mon bureau et la salle de séjour avant, pensais, d'attaquer la chambre, la cuisine et le couloir qui en ont bien besoin). Donc, à partir du 29 décembre, j'aurais dû quitter mon appartement.

Bref, j'arrête pour aujourd'hui je continuerai sans doute ce soir, mais là je vais voir un avocat.
Tag(s) : #vie privée

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :