Décidemment, je m'en sors plus avec ces histoires d'appart. Mais je vais continuer l'anecdote...
Donc au mois de mars je devais, théoriquement, être expulsée. Je vivais des angoisses pas possibles et me voyait déjà à la rue. Je vais voir une avocate que je connais un peu personnellement et elle me dit :
"tu continues à payer tes loyers ?", j'y dis "oui, de toute façon tout est fait par virement automatique", elle me dit "alors tu n'as rien à craindre, ça vaut renouvellement tacite du bail, s'il veut te virer il faut qu'il te donne un nouveau préavis de six mois, avec ça, tu as le temps de voir venir".

D'ailleurs tout le monde me disait la même chose, même la nana du BAL, ce qui ne me rassurait qu'à moitié et n'arrange pas mon problème car du coup, on ne me considère toujours pas comme prioritaire (le bal, ils m'ont JAMAIS proposé un seul appart).

Alors j'ai laissé trainer, avec la salle de bain à moitié repeinte, ce qui est une de mes spécialités (laisser traîner)

Total la semaine dernière je reçois un huissier qui me donne un acte comme quoi le proprio m'assigne au tribunal pour occupation illégale d'un logement et me demande 2000 euros de dommages et intérêts plus 75 euros par jour d'occupation indue. Depuis le mois de mars, ça commence à faire des sous...

Evidemment, mon avocat est en vacances et la convocation est pour dans trois semaines. Heureusement j'ai contacté un autre avocat (un copain, en fait, quand je l'ai rencontré je ne savais pas qu'il était avocat) qui lui a juste eu le temps de faire le nécessaire pour repousser l'audience avant de partir en vacances lui aussi.

Enfin, on va bien voir... curieusement, mon moral reste assez bon.

Bon, je vais arrêter là mon article surtout qu'en ce moment on est en pleine fêtes de Bayonne et que je suis sortie hier soir. Total, j'ai encore les neuronnes en vrac, mais j'ai passé une super soirée.
Tag(s) : #vie privée

Partager cet article