Des pinceaux dans tous leurs états

Présentation :

Un peintre pourrait-il exprimer sa vision artistique aussi finement sans sa panoplie de pinceaux ? Car les pinceaux ne sont pas interchangeables ! Chacun est adapté à un genre de peinture et une technique particulière. Faites votre sélection d'abord en fonction de la peinture que vous utiliserez puis des poils/soies qui conviennent aux effets recherchés.

Composition :

Les pinceaux pour l'huile sont robustes puisqu'ils sont généralement utilisés sur des supports rugueux. Ils sont, le plus souvent, faits de poil de martre ou de soies de porc, des fibres naturelles qui résistent aux solvants des peintures. Certains sont faits de fibres synthétiques inaltérables.

Les pinceaux pour l'acrylique doivent être flexibles et nerveux. La plupart sont à base de fibres synthétiques ou naturelles rigides comme les soies de porc pour résister aux substances chimiques de l'acrylique.

Les pinceaux pour l'aquarelle sont aussi flexibles, doivent retrouver leur pointe facilement et bien retenir la couleur. Faits de fibres synthétiques ou naturelles comme le poil de martre, ils ont un manche plus court pour travailler plus près de la surface.

Formes des pinceaux : les pinceaux pour les beaux-arts

pinceau.gif
Plat (ou brosse)
: C'est un essentiel pour le peintre. Ses soies droites, coupées en biseau en font un outil très polyvalent. Il permet une bonne maîtrise des couleurs fluides. Le bord permet d'appliquer de larges touches de peinture alors que la tranche est conçue pour les traits fins.

Rond : Ses longues soies fournies, coupées en pointe retiennent bien la couleur et l'étalent avec fluidité. Il est idéal pour la technique du pointillé tout en étant assez polyvalent pour s'adapter à une diversité de lignes et de techniques décoratives.

Carré : Semblable au plat, ses soies sont toutefois plus courtes, plus rigides, ce qui le rend idéal pour le travail des textures et des dégradés rapides.

Langue de chat (ou usé bombé) : Semblable au plat, il a un rebord arrondi, biseauté. Il est idéal pour les traits épais ou les lignes fines, les contours arrondis du portrait, les empâtements et les feuillages.

Biseauté (ou angulaire) : Ce pinceau plat aux soies coupées en biseau est conçu pour les petites touches en angle, les détails et les mélanges de couleurs.

Éventail : Très polyvalent, ce pinceau est privilégié pour mélanger les couleurs, estomper les contours ou pour la technique du pointillé. Plusieurs y ont aussi recours pour le rendu de l'herbe, de l'eau, des nuages et des plumes.

Filet : Ce pinceau pointu, étroit, aux soies longues est souvent utilisé pour les fioritures et les contours car il produit des lignes très fines et les plus petits détails.

Traceur (ou traînard) : Semblable au filet, il produit de longues lignes fines et fluides.

Partager cet article