Drague sur Internet


Alors l'autre jour je rencontre mon excellent ami K qui m'annonce qu'il vient de faire une Formation aux Nouvelles Technologies dans je ne sais quelle association pour les chômeurs. Lui qui a toujours été farouchement anti ordinateur, voilà qu'il se met maintenant au web ! Ouf, mieux vaut tard que jamais...


Comme je lui demandais ce qui l'avait motivé il me dit qu'il voulait draguer sur Internet et qu'il était très content de sa formation mais que malheureusement l'organisme où il vient se connecter l'empêche d'aller sur des sites de rencontres ou de tchater.

K est un homosexuel « romantique » qui cherche souvent à s'investir dans une relation et s'il y a quelqu'un de plus malheureux en amour que moi c'est bien lui, il tombe systématiquement amoureux d'hommes mariés et après se pose beaucoup de questions et culpabilise comme un fou, sans doute parce que comme beaucoup de célibataires il idéalise le mariage (c'est du moins comme ça que je le vois).


Bref, j'y dis : les sites de rencontres, moi j'y vais plus, mais si tu veux venir tchatter à la maison un de ces après midi, pas de problème.

En effet j'ai eu une période « sites de rencontres » et je suis inscrite à plusieurs (dans l'ordre, Meetic, Easyflirt et Match) mais j'ai arrêté de m'en servir parce que je trouvais que cela donnait lieu à des relations trop « superficielles ». Je sais pas comment dire, mais ces relations qui se créent en un jour et peuvent se terminer tout aussi brutalement, je n'y tiens pas trop. Maintenant je passe pas mal de temps sur Facebook cela satisfait mon envie de « communiquer » et m'évite de tomber dans des plans glauques. Mais pour un plan cul, ça doit être très efficace.


Total deux jours après le voilà à la maison, un peu embrouillé avec ses mots de passe comme tout débutant en informatique (et dans quel carré je mets mon pseudo ? - euh, là où c'est marqué pseudo.... Et c'est quoi qui clignote à l'écran ? - Ben c'est ton curseur). Le lendemain il revient, et le surlendemain idem.

Lui, il drague sur un site qui s'appelle « Gayvox », j'ai entendu dire que c'était le pendant homo de Meetic, et je suis morte de curiosité.

J'y dis : Je peux pas venir regarder ce que tu fais, je meurs d'envie de savoir comment vous draguez vous les homos ?


Gayvox, Meetic, EasyFlirt et Match (et les autres sans doute aussi) marchent tous sur le même principe : un premier niveau d'adhésion (gratuite) où tu peux consulter la fiche des autres membres et leur envoyer des clins d'oeil (ou des kiss, ou des smacks) afin de montrer que tu es séduit. Par contre, pour bénéficier à plein du côté communautaire du site, c'est à dire, échanger des courriers ou chatter avec ton correspondant, ou voir les photos qui ne sont pas publiques, savoir qui s'est connecté sur ta fiche etc, il faut payer.

De ce point de vue là les prix sont assez stables, environ 35 euros par mois dans chaque site, sauf Easy flirt qui est entièrement gratuit (et Match qui fait gratuit pour les femmes, encore une discrimination contre les hommes comme me le faisait remarquer un ami – qui voulait porter plainte devant la Cours européenne des droits de l'homme, ça me revient d'un coup - pour discrimination sexuelle, bonne chance à lui [surtout pour expliquer à sa femme pourquoi il veut porter plainte ]).


Gayvox ils ont pas ce problème de gratuit pour les hommes ou gratuit pour les femmes, c'est payant pour tout le monde, même les hétéros ( il paraît qu'il y en a).

L'interface est assez pareille à celle des autres mais les questions (les profils) sont nettement plus orienté cul, dans gay vox, on est soit actif, soit passif, soit « autoreverse » (expression qui m'a fait beaucoup rire).

Bref je commence à prendre la place de K devant l'ordi et à sélectionner des mecs d'après photo.

  • Moi, me dit K, je choisis toujours des mecs sans photo, paske de toute façons les photos, les trois quart, c'est pas les vraies, alors je choisis sans photo et après je demande au mec comment il est, ce qu'il aime faire, et qu'il m'envoie une photo.


Ca, le coup des fausses photos on me l'a fait une fois, j'avais rendez vous avec un mec qui arrêtait pas de me brancher sur Meetic et qui avait inscrit sur sa fiche qu'il faisait 1m83 et présentait une photo, ma foi, assez séduisante, et total quand je l'ai rencontré, il m'arrivait à l'épaule et ressemblait pas du tout à sa photo, il a essayé de me faire croire que c'était parce qu'il s'était laissé pousser les cheveux mais je voyais bien que même la couleur était pas la même, enfin j'ai pris les choses avec humour et je l'ai laissé payer le resto, il ne m'a jamais plus recontacté ensuite, je me demande vraiment ce que les hommes ont dans la tête....


  • Tiens, regarde celui là... Et il me montre un mec aux photos superbes et très musclées – Et bien, il ne s'est même pas donné de mettre des photos du même mec.

Je regarde d'un peu plus prêt et c'est vrai, c'est pas le même mec sur les photos, un coup il est très brun, un autre coup presque blond, mais toujours avec des gros muscles.

Alors je me concentre sur les mecs que K a déjà branché.

- Tiens, j'y dis, c'est marrant, y'a un mec avec qui tu corresponds, il a le même pseudo qu'un qui me branche actuellement sur Match.

  • C'est sûrement le même, me dit K, il est de Biarritz le tien ?

  • Ben ouais

  • Alors c'est le même, fait voir sa fiche ?

On regarde sa fiche dans GayVox, le mec dit qu'il est marié et qu'il cherche une relation « amicale »

  • Ah, ouais, il est marié ? Moi il me l'a pas mis dans sa fiche qu'il était marié...

  • Bon, mais tu vois, me dit mon ami rassurant, il cherche pas un plan cul, juste de l'amitié.

  • Oui, mais enfin, si je cherche de l'amitié, moi, je vais pas sur un site de drague homo ! Je vais sur un site d'amitié, point.

    K en convient...


On décide d'aller voir sur Match la fiche du fameux mec, pour comparer : impossible de rentrer sur Match, j'ai oublié mon mot de passe (sans doute un acte manqué), je dis à K : Viens on va voir sur Easyflirt, peutêtre qu'on le retrouvera.

Easyflirt j'y vais jamais parce qu'au début où j'étais inscrite j'ai commencé à correspondre avec un mec de Normandie, qui faisait de la méditation Zen comme moi mais j'ai vite compris qu'il était barré, il m'hallucinait de mail après mail me disant qu'il avait reçu des communications télépathiques de ma part et autres délires du genre, j'ai jeté l'éponge alors qu'il commençait à m'insulter, toujours par mail, parce que je ne répondais pas à ses messages (télépathétiques). Donc je me suis rappelée de me méfier des mecs qui traînent sur Easyflirt, j'y suis pas retourné depuis au moins deux ans, par contre, j'ai gardé mes identifiants sur un petit postit près de l'ordi.


Donc on va sur Easyflirt mater les mecs. L'interface a changé depuis ma dernière visite, et on me propose de faire un « speedsex ». Je sais pas ce que c'est qu'un speedsex, mais ça a l'air de marcher comme dans Facebook, on te montre une photo tu dis oui ou non et tu passes à la photo suivante. Comme on est deux derrière l'ordi on choisit un coup l'un un coup l'autre, K il aime les mecs petits et baraqués, et moi ceux qui ont l'air grand et intello. Au bout d'une demi heure de ce petit jeu on a fait le tour de toute la France et je vois pas du tout ce que ça m'apporte, en plus j'ai une réunion, il faut arrêter de draguer, on ferme l'ordinateur et on s'en va.


Total le speedflirt ça marche pas comme dans Facebook parce que CA ENVOIE UN MESSAGE, c'est à dire que ça envoie un message à chaque personne pour laquelle tu as cliqué oui, et le message, en l'occurence, c'est « ça te dirais de faire un petit speedsex avec moi ? ».

Moralité le lendemain j'avais 18 messages dans ma boite à mail.

18 c'est beaucoup mais c'est pas beaucoup quand même parce qu'honnêtement, entre k et moi, on en a bien sélectionné 100 de mec (pour ceux qui aiment les stats).


J'ai trainé un peu avant de répondre à tout ça et j'ai fini par envoyer un message gentil en expliquant toute l'histoire et en proposant (du moins aux mecs dont le profil me plaisait) de chatter ou correspondre (tant qu'on y est).


Donc, sur 18 % de réponse j'ai moi même répondu 5 fois, réponses auxquelles on ne m'a répondu que 2 fois : un gars à Biarritz et un autre en normandie.


Total ça fait du 2% de réponse je trouve pas ça terrible quand même.


Tag(s) : #vie privée

Partager cet article