Assis au bord de la mer, sous le soleil couchant, deux militants socialistes, soupirent. Le ciel rougeoie et irise de reflets l'onde calme, leurs pieds balancent le long de la jetée. Finalement, c'est Jean qui brise le silence :

- Toi aussi, tu penses à elle ?

- Oui, murmure Éric. Elle a vraiment tout pour gagner…

- C'est vrai ! Elle est de plus en plus belle. Et puis elle présente sa contribution avec une des plus grosses fédérations et d'autres la rejoindront sûrement au moment du Congrès. Même si parfois, elle tend des perches à des stars du NPA que je n'aime pas beaucoup.

- Et quelle bonne idée de faire un livre avec un sociologue de qualité. Elle montre qu'elle réfléchit, elle est plus carrée, plus affirmée.

- Elle a intégré beaucoup d'éléments modernes dans sa réflexion : cette histoire de Pacte de confiance avec la Gauche pour qu'on retrouve l'esprit joyeux d'avant, cette prise en compte de la « démocratie sociale et participative »

- Ah, pour le Pacte de confiance, j'avais pas vu. Mais elle a toujours aimé les Pactes…

- Et puis surtout, elle aime vraiment les militants et les cadres.

- Oui, enfin, beaucoup lui en ont fait baver quand même. C'est à cause d'eux qu'elle a perdu, fait Éric.

- Attends, tu parles de qui, ?

- Mais… de Martine . Qui d'autre ?

- Mais moi je te parlais de Ségolène !

 

retour à l'accueil

Tag(s) : #humour

Partager cet article