Enquête - EDF voit rouge pour une vidéo porno

 L'opérateur public a déposé plainte après avoir découvert qu'une vidéo osée avait été tournée dans son usine marémotrice de la Rance. *
 Le parquet de Saint Malo n'a cependant pu retenir aucune infraction pénale, en l'absence d'effraction et les faits s'étant déroulés entre personnes majeures. -
L'affaire n'est parvenue à la connaissance d'EDF que "par hasard". Et l'opérateur public a aussitôt décidé de porter plainte. Plainte à laquelle le le procureur de Saint-Malo n'a pas donné suite, mais qui n'a pas empêché EDF de lancer une enquête interne. La raison de cette colère est une vidéo pornographique, qui a été tournée dans les locaux de l'usine marémotrice de la Rance, en Ille-et-Vilaine. Située à l'entrée de l'estuaire entre Saint-Malo et Dinard, l'usine, inaugurée en 1966, utilise les mouvements de la marée pour produire de l'électricité. Elle est unique en France. Et c'est dans ce lieu symbolique pour EDF que les protagonistes de ce film plutôt osé se sont introduits pour filmer leurs ébats.
Des manquements à la sécurité ?
Selon le directeur du groupement d'exploitation hydraulique EDF grand Ouest, Cyrille Périer, les individus "ont accédé, sans effraction, aux bureaux administratifs du barrage de la Rance mais pas aux installations de production". Ce qui explique que la plainte d'EDF n'ait pas abouti : le parquet de Saint Malo n'a, en effet, pu retenir aucune infraction pénale, dans la mesure où les faits s'étaient déroulés entre personnes majeures et en l'absence d'effraction. L'affaire a en revanche été transmise à la préfecture d'Ille-et-Vilaine pour vérifier si des manquements à la sécurité sont en cause, l'accès à l'usine étant fermé au public en raison du plan Vigipirate.
D'après agence
Tag(s) : #communiqués

Partager cet article