J'avais écrit un article récemment, sur la baisse du chômage en France sur ce blog.
(voir là). Puis, j'ai publié l'article en l'amendant sur le site d'AGORAVOX.
J'ai eu quelques réponses intéressantes. Je mets ci dessous une de celles
qui m'a le plus marquée
Réponse à l'article Chômage réel, population active et CNE
Pour le CNE, c'est la possibilité de licencier sans motif, de façon
arbitraire. Le CNE présente plus d'avantages que le CDD pour le patron
: pas besoin de formalités ou de justifications à l'embauche, pas de
durée fixe s'il n'est pas sûr de son affaire (commandes) et il n'a aucun
inconvénient car il lui suffit de licencier s'il ne veut pas que cela
devienne un vrai CDI ... en rembauchant le même salarié trois mois plus
tard, ou dans une autre de ses entreprises (certains patrons créent
plusieurs très petites entreprises pour ne pas dépasser le seuil de 10
salariés ou celui de 50 salariés : délégué syndical ...). Et beaucoup
d'emplois ne nécessitent guère de formation, une simple adaptation à
l'entreprise.

Pour le chômage réel et la très faible diminution de la population
active dans les 10 prochaines années, voila ce que j'ai trouvé sur le site :
http://travail-chomage.site.voila.fr et d'autres acticles intéressants (ce qu'est réellement le "modèle
britannique" ...)

" Chômage officiel et chômage réel (1996) Les données officielles
minimisent beaucoup l'importance du chômage. Dans l'attente de données
actualisées avec les valeurs 2005 et 2006, voici un exemple qui est
toujours valable pour les modalités de calcul.

La population active de 1995 à 2040
Certains nous parlent d'une diminution massive de la population active à partir de 2006, entraînant un manque
de main-d'oeuvre et la disparition du chômage. La réalité est plus
modeste, avec une très faible diminution à partir de 2007 (75 100 en quatre ans,
251 200 en dix ans, 886 900 en vingt ans), à comparer au nombre réel de
chômeurs. En 2040, la population active sera simplement revenue à son
niveau de 1994. "
Quand même, je remarque, pour amender l'article de mon "amendateur" que
le chômage, après rejet du CNE, vient de diminuer de 30.000 personnes.
C'est notamment le chômage des jeunes qui a diminué (source RTL RMC)
Donc si le CPE était passé, on dirait "oui, c'est grâce au CNE que l'on
a fait baisser le travail" alors que le chômage va descendre mécaniquement.


Cela fait réfléchir
Tag(s) : #écriture

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :