Ouf ouf... Alors j'étais sensée partir en week-end mais je n'y suis pas allée parce que l'ami avec lequel j'avais projeté de partir avait des impératifs. Pas envie de partir toute seule et puis j'aime bien bayonne, quand même, je ne suis pas "d'origine", encore moins "pur porc" mais j'aime beaucoup cette ville et flaner dans les rues, et le charme si particulier qu'on trouve dans le déroulement des jours d'une ville de province.

Par exemple samedi c'était jour, à la foiis de marché, et aussi de match de l'Aviron Bayonnais, qui est notre club local de Rugby (bien qu'ils aient aussi un section foot qui reste confidentielle). Total, samedi matin, entre les touristes et les badauds, et les supporters de l'aviron venus en masse se restaur(c'est à dire se bourrer la gueule ) tous habillés en blanc et bleu au couleurs de l'équipe,  il y avait plein de monde partout et moi même, qui déteste le rugby et les sports de groupe en général, j'étais gagnée par l'ambiance et je finissais par regarder la télé au bar où j'avais amenés quelques amis à manger, en leur disant, vous voulez connaître le pays basque, il faut connaître l'ambiance rugby.

Total Bayonne a perdu mais nous  nous maintenons dans le top 14 parce que Pau a perdu, comme me le disais une brute avinée qui voulait m'embrasser pour l'occasion.

J'ai aussi vu mon pote Moris Dia qui m'a emprunté la caméra pour aller filmer Pottoka.

Pottoika est un supporter de l'aviron bayonnais qui se déguise en cheval (pottock, en basque, c'est une race typique de petits chevaux) pour aller soutenir l'aviron. Il est très connu à Bayonne et fait le tour des écoles avec l'appui de la municipalité pour signer des autographes aux enfants. J'ai essayé de batailler B. pour qu'il ne fasse pas le film, et fasse autre chose sur son blog que parler du rugby, mais il a l'air aussi enthousiaste que moi je l'étais il y a plusieurs années... Après, je n'avais pas trop envie de le convaincre vu que je suis contente que ma caméra serve, et qu'on fait d'autres trucs chouette ensemble.

Dimanche je suis allée à pied jusqu'à Boucau, qui est une petit ville "périférique" du BAB (Bayonne Anglet Biarritz, je précise pour mes lecteurs "extérieurs ") où se déroulait un vide grenier. Le temps était très agréable et nous avons eu le temps de faire bayonne boucau sans que je m'en aperçoive. la zone a beaucoup changé, et ce coin, qui était charmand et sauvage quand je suis arrivée ici il y a une quinzaine d'années est devenu couvert d'usines polluantes. Mais il reste encore un peu de Landes et des lapins qui s'enfuient à votre approche dans des terriers jouxtant les usines.

Le déballage était très bien et j'ai acheté plusieurs trucs, un lecteur de CD MP3, un cable USb pour mon Apn (Michto où t'as mis mon cable depuis que je te l'avais prété ?) et une paire de lunettes de soleil. On m'a aussi offert deux livres; dont un zsur l'histoire des éditeurs et de l'édition que j'ai commencé à lire au lit ce matin.

Aujourd'hui j'ai pas fait grand chose sauf répondre aux commentaires du blog, particulièrement ceux de l'article précédent (qui n'était qu'une courte citation mais a sucité des commentaires fournis) et me ballader dans les rues en flanant le nez en l'air. Je me sens de bonne humeur et c'est pas tous les jours... a

Tag(s) : #communiqués

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :