PARIS La radio française rap et rebelle Skyrock a été mise en vente mercredi au lendemain de la mise à l'écart de son fondateur Pierre Bellanger, pionnier des radio libres (pirates) dont l'éviction a provoqué la mobilisation immédiate de centaines de milliers d'auditeurs. Mandats ont été donnés à l'entreprise de Jean-Marie Messier (Messier Partners) et à la banque Arjil, présidée par Gérald de Roquemaurel, ancien patron d'Hachette Filippachi Médias (Lagardère) pour trouver un repreneur. Créé en 1986, le groupe Skyrock est contrôlé à 70% par Axa Private Equities (70%) et Pierre Bellanger (30%). Mardi soir, le conseil d'administration de la société Nakama, holding de contrôle de Skyrock, a nommé Marc Laufer (groupe NRJ, puis NextRadio TV...) au poste de directeur général du groupe, laissant à Pierre Bellanger la seule présidence du conseil d'administration, le privant ainsi de ses fonctions opérationnelles. Cette mise a l'écart a provoqué un tollé et les animateurs ont aussitôt mobilisé leurs auditeurs, appuyés par des artistes, considérant que la liberté de la radio est en danger. Plus de 350.000 soutiens se sont exprimés, jedu matin, via le réseau social Facebook sur les pages "défendons la liberté de Skyrock".(http://www.facebook.com/pages/DEFENDONS-LA-LIBERTE-DE-SKYROCK/216243401726371) Ils ont reçu le soutien du Parti socialiste (opposition). Plusieurs groupes phares de la scène rap, dont certains doivent tout ou presque à Skyrock, sont montés au créneau pour défendre la radio, parmi lesquels Sexion d'Assaut (http://www.sexiondassaut.com/) ou La Fouine (http://lafouineofficiel.skyrock.com/). Dès les années 90, Pierre Bellanger avait largement anticipé les usages d'internet et quelques années plus tard lancé la plateforme d'accueil de blogs, skyrock.com qui héberge pas moins de 33 millions de blogs. La radio, héritière de "La Voix du Lézard", une des toutes premières radios libres des années 80, fait figure de pionnière par sa programmation.
Tag(s) : #économie

Partager cet article