Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 16:46

Pourquoi j'ai viré ma secrétaire !!! Je me suis réveillé ce jour là et j'avais un an de plus. Je ne me sentais pas très bien, mais j'espérais que ma femme me souhaitasse un « joyeux anniversaire ». A ma grande déception, elle ne m'a même pas dit bonjour.. Au petit déjeuner, mes enfants ne m'ont même pas parlé. Arrivé au bureau, ma secrétaire m'a dit : « Joyeux anniversaire ! » J'étais heureux car au moins elle s'était souvenue de moi ; mais à ma grande tristesse, mes collègues ne s'en étaient pas rappelés.. A midi ma secrétaire m'a dit : « Pourquoi ne pas manger ensemble »!!! J'ai répondu que c'était la plus belle chose qu'on m'avait proposé ce jour-là. Nous sommes partis prendre un verre et manger ensemble.... Sur le chemin du retour au bureau, elle m'a dit : « Pourquoi retourner au travail, si tôt un tel jour ? » Et me proposa de passer chez elle. Arrivés chez elle, elle m'a offert un verre et m'a dit : « Ça ne te dérange pas que je me mette à l'aise ! » J'ai répondu : « quelle question ! » Et dans ma tête, je me disais que ça pouvait être une expérience intéressante. .. Elle partit dans sa chambre et est revenue avec un énorme gâteau, suivie de ma femme, mes enfants, mon patron et tous mes collègues. ''Et moi j'étais en sous-vêtements comme un con dans le salon''. Voilà pourquoi j'ai viré ma secrétaire.

Partager cet article

publié par Le journal de Myrthille de Bayonne - dans humour
commenter cet article

commentaires

Profil

  • mon cahier de brouillon
  • Journaliste indépendante, webmaster, amoureuse parfois...
  • Journaliste indépendante, webmaster, amoureuse parfois...

le journal de Myrthille

Si vous désirez communiquer à Myrthille vos propres informations, envoyez moi un mail,

ou laissez un commentaire sur un des articles.

Merci de votre indulgence pour ce blog sans autre prétension qu'être à la fois un exutoire nécessaire dans une vie stressantes, et un premier brouillon pour des textes dont je pense, pour certains, me resservir un jour... 

devise