Ouf ouf ouf... Finalement toutes mes angoisses se sont envolée, et je me sens toute gaie et toute contente d'entamer une nouvelle phase avec Richard. Hier, premier jour de vacances et ménage, pour réaménager notre chambre de manière un peu plus coquette. Il faut dire que depuis le départ de ma fille (elle est partie il y a quatre ans à Marseille pour se rapprocher de son père... rapprochement qui n'a d'ailleurs pas l'air tout à fait satisfaisant - pour elle j'entends), donc après son départ - qui coincidait malheureusement pour moi à une rupture amoureuse - j'ai un peu négligé mon intérieur. Service minimum, j'ai fait : plus de cuisine (sauf pendant les vacances scolaire, quand elle vient en vacances, et là je mets les petits plats dans les grands), boîtes midi et soir (quand c'est pas une tartine de pain trempée dans du thé), ménage minimum et vie privée minimum aussi... Pour dire le vrai, tout, dans mon appartement, était resté en l'état depuis cette époque. Depuis que je fréquente R. j'ai fait un peu d'efforts et viré ce qui était le plus flagrant. Le plus flagrant, chez moi, c'est les fringues, j'en ai une tapée... que j'ai réuni finalement dans mon ancienne chambre, en cartons, pour être vendues un jour, du moins tout ce que je n'ai pas mis depuis au moins 2 ans (Ce que j'ai pas mis depuis au moins deux ans, ça prend le volumpe d'environ deux armoires pleines...) Heureusement pour ma bourse que j'achète tout ça d'occase et puis que certaines copines me donnent des fringues, et que j'en échange et que j'en troque, mais il faut regarder les choses en face, j'ai largement de quoi ouvrir une friperie (des jolis trucs, quand même) avec ce que j'ai en trop... Sans compter les vêtements que je "mets" et qui occupent l'équivalent de deux autres armoires. Total hier on a vidé la chambre de Sarah, démonté son lit (combiné bureau/lit/étagère) qui prenait beaucoup de place, jeté les vieux jouets, classé les bouquins, secoué les tapis, frotté les murs et le parquet et installé mon lit ( euh pardon, notre lit...) dans cette nouvelle chambre, qui est beaucoup plus calme et lumineuse que l'autre, qui donne sur la rue et se trouve promue maintenant au rôle de débarras/dressing room. Aujourd'hui c'est le tour de la cuisine. N'oublions pas que R. est cuisinier, et qu'il a gentillement accepté de manger des boîtes avec moi quand il venait me voir, mais franchement, je savais que ça n'allait pas durer. On peut pas nourrir un cuistot avec des boîtes... Total, il faut ranger la cuisine, installer une nouvelle table (la table de réunion de l'Oeil Sauvage - une ancienne table de ferme, qui prenait beaucoup trop de place au local, fait parfaitement l'affaire) et... d'autres choses, sans doute, je ne sais pas vraiment quoi, car je suis en ce moment en train d'écrire ( donc à l'Oeil Sauvage, de l'autre côté de la rue) mais je crois que R. est en train de bouger les meubles et vider les placards, car je le vois passer de temps en temps avec des poubelles... Ca, c'est sûr, il doit remuer des trucs... Y'a encore les céréales de p'tit déj de ma fille sur les étagères... et ça fait au moins deux ans qu'elle prend plus de céréales mais du café le matin... Ouais, vraiment, je réalise, ma vie ces dernières années, du moins ma vie culinaire a été bien restreinte. Comme dit Richard, "j'ai trouvé des oignons, je sais pas de quand ils datent, peut-être qu'un archéologue pourrait le dire". En tout cas, je suis bien contente que ça change...
Tag(s) : #vie privée

Partager cet article