Depuis hier, on ne parle que du budget de l'état, en insistant particulièrement sur le déficit de la sécurité sociale.

Je passe sur la presse Nationale (Libé, le Figaro, le Monde); qui ne donnent que des informations "tronquées", voire fausse, ou détournées, des genres de contre-vérités qui me dérangent absolument, surtout qu'aucun chiffre ne semble correspondre d'un organe de presse à l'autre...
J'ai donc été piocher sur Internet mes informations (notamment sur le site du premier ministre et sur  : http://www.logement.equipement.gouv.fr/alaune/comm/synthese_projetplf2006.pdf  )

Bref, je récapitule :
Les caisses de sécurité sociales sont financées par les prélèvements (gérés par l'ACCOS, qui chapeaute les urssafs et certaines caisses) aux entreprises et aux particuliers, qu'on appelle "cotisations sociales" (voir ici une contribution très intéressante du Syndicat de la Presse CNT ) .
En premier lieu, les prélèvements Urssaf, puis CSG, puis quelques autres.

Or, depuis 2002, la différence entre les rentrées et les sorties est négative, à preuve, on en arrive pour l'année passée à plus de 14 milliards de déficit.
On nous dit qu'il faut économiser sur les médicaments, et ne plus trop en rembourser certains (faudrait savoir, quand même, soit ils sont inéfficaces, et on les rembourse pas, soit ils servent à quelque chose... mais tout ces médicament qui vont être remboursés à 35 %, ils font quoi ? Ils sont bons, ou ils servent à rien ? S'ils servent pas, faut pas les rembourser, je dis, moi ).

J'épluche donc ce matin le Budget de l'Etat, et je vois qu'on a prévu, en 2006, d'éxonérer le patronat sur les charges sur les bas salaires à hauteur de 18, 9 milliards de francs ! :
Précisons que ces exhonérations de charges, lancées en 92, sont censées encourager l'emploi. Mais enfin,  si le chômage avait baissé depuis les années 90, ça se saurait. La bourse, elle, se porte bien merci.

Posons la soustraction :
  2005 :                     - 11,5 milliards de déficit de Sécurité Sociale (le trou)
                                 + 18,9 milliards d'éxonération de Charges Sociales [sur les bas salaires uniquement, doit bien y avoir d'autres exhos] (la raison du trou).

Il me semble évident, que si on collecte pas d'argent, on peut pas le redistribuer : toutes ces stuctures qui emploient des précaires (particulièrement l'Hotellerie restauration mais aussi d'autres secteurs), ne payent ni leur sécu, ni leur retraites (d'ailleurs dans le Figaro, j'ai lu aussi que le gouvernement avait budgétisé 25 milliards d'euros pour "compenser" le fait que les anciens "actifs" en "contrats aidés" n'aient pas d'assedics une fois au chômage. Normal qu'ils aient pas d'assedic, l'employeur ne cotise pas, mais qui c'est qui va les payer, ces 25 milliards ?, tout le monde, rassurez vous, sauf le patronat, et particulièrement les bas salaires eux même, par le biais de la CSG - réjouissez vous, elle va bientôt être appliquée aussi aux Plans Epargne Logement ! Oui, oui, vous avez bien lu, Nicholas a annoncé, dans un déluge d'autres choses,  qu'on allait taxer les PEL pour soutenir la sécu).

a priori, si on arrêtait de rembourser 18,9 milliards au patronat qui n'en peut mais, cartonne en bourse et délocalise à tour de bras, on pourrait largement les amortir, ces 11,5 milliards de trou !

Bon, mais souvenez vous que je ne suis qu'une faible femme, et que je n'ai pas la tête pour les chiffre, alors moi ce que j'en dis...


Autres trucs :

Pétition anti Ogm que j'ai signée pour envoyer à l'OMC: http://www.bite-back.org/fr/index.htm

Sur la privatisation de la SNCM : un article super que j'ai vu cité dans un blog (pardon les potes, je sais plus qui c'était d'entre vous qui l'a dit ) : http://www.blog.ca/main/index.php/politic-france-banane?author=59649

Critique sur le budget de l'état : http://lucbentz.hautetfort.com/

Vie privée :
Ca va bien, ce soir, on mange de la soupe.

Sorties :
ce soir, soirée courts métrage au festival latino américain de Biarritz. A partir de 23 heures, et pour 5 euros, on peut voir autant de courts qu'il y en a dans le festival, à bon entendeur, salut ! (j'espère que je tiendrais jusqu'à 11 heures).


Enervement :
je sais pas pourquoi mes phrases précédentes sont soulignées, et je n'arrive pas à le retirer (le soulignement).

Procès :
Lynndie England a finalement été condamnée à 5 ans de prison. 5 ans, c'est tout !
lynndie England en train de batifoler avec son petit ami parmis les corps des irakiens qu'elle vient de torturer


Tag(s) : #démocratie

Partager cet article