De retour... de retour de quoi ? de rien, puisque je ne suis pas encore partie... Je me suis donnée encore une dizaine de jours pour terminer tout ce que j'ai à faire : c'est à dire, un site pour que j'ai commencé pour une assos, mettre à plat mes histoires d'EDF (il faut que j'y aille, ça ne fait plus un pli), et aussi que je rédige des trucs, et que je retrouve mon dossier, bref, des sophieries... qui vont encore me faire perdre du temps) et puis aussi quelques rendez vous chez le dentiste, quelques musiques à copier sur CD pour des copains ( non, pas de la musique pompée, mais le résultat de notre apéritif musical de vendredi dernier) , et puis aussi... arrghh... j'y pense juste maintenant, en écrivant... une revue à mettre en page ! Depuis le temps que ça traîne... Non, ça, je n'aurais pas le temps, ou plutôt, pas l'énergie suffisante pour prendre le temps... Laissons tomber la revue jusqu'à une date ultérieure.
Richard devait partir cette semaine quelques jours dans le Sud Est, et je comptais plus ou moins sur cette solitude imposée pour me "saouler" de travail. Malheureusement (ou peut-être pas) des impératifs familiaux l'obligent à rester sur place.
Mais en ce moment, j'avoue que je fais le minimum, un parce que je suis fatiguée intellectuellement (nerveusement ?) et que je n'ai pas trop envie, deux parce que j'ai envie de profiter de la présence de R., et de cet aimable défilement du temps qui fait nos journées...
Autre chose à faire : le tour de certains commerces pour laisser mes cartes de visite toutes neuves.
J'ai aussi quelques rendez vous chez le dentiste, le gynéco, et il faudrait que je consulte l'ophtalmo, parce j'ai à nouveau des problèmes de vue en ce moment. Ca n'aide pas à travailler sur l'ordinateur, ça rend même les choses carrément pénibles, j'ai l'impression de passer mon temps à froncer les sourcils et à cligner des yeux pour y voir mieux.
....
Ca y est, j'ai téléphoné à l'ophtalmo, j'ai rendez vous mardi prochain.
...
Il pleut en ce moment, un bonne pluie à grosses gouttes qui ruissellent sur le trottoir devant la porte ouverte. J'aime le bruit harmonieux des gouttes dans les flaques d'eau... En bruit de fond,  Jarabe de Palo enchaîne ses rengaines.
...
Il faut que je me mette à travailler
...
Des enfants passent en tapant des pieds dans les flaques de pluie... les mère grondent... je me sers un petit café...  la pluie tombe...
...
il faut que je me mette à travailler

A bientôt
Tag(s) : #vie privée

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :